Le bronzage modifie-t-il les couleurs qui me mettent en valeur ?

Le bronzage modifie-t-il les couleurs qui me mettent en valeur ?

Que se passe-t-il quand on associe bronzage et colorimétrie ?

Cette question m’est posée par des clientes qui pensent qu’un teint halé implique un changement important des couleurs de leur garde-robe.

Or, si le bronzage a quelques fois un effet sur les couleurs qui nous mettent en valeur, celui-ci est bien moins important qu’on peut le croire.

Ces petits changements ne concernent en général que les peaux intermédiaires, mates ou foncées (phototype 3 à 5 selon image ci-dessous). La faible adaptation au soleil des peaux très claires et claires (phototypes 1 et 2) et très foncées (phototype 6) n’a pas d’incidence vraiment notable sur leurs couleurs estivales.

fototip-kozhi-klassifikatsiya-primery-1

Les adaptations éventuelles sont à prendre en compte à plusieurs niveaux :

La température des tons qui vous valorisent (les couleurs froides ou chaudes) n’est jamais fondamentalement modifiée par le bronzage, ceci contrairement à ce qu’on pense souvent. Tout au plus, par exemple, un ton un peu plus chaud « passera » un peu mieux sur une personne mise en valeur par des tons froids mais il ne pourra jamais concurrencer d’effet sur cette même peau d’une couleur froide.

Cela peut paraître paradoxal mais il ne faut pas oublier que la température de vos couleurs est liée non pas à la mélanine, qui est activée par le bronzage, mais à votre sous-ton de peau (froid, neutre ou chaud). Or celui-ci ne se modifie pas au cours des saisons ni de votre vie.

La valeur de vos coloris (clair-moyen-foncé) sera peut-être amenée à changer légèrement avec le bronzage. Comme votre peau, vos couleurs peuvent donc légèrement foncer. Si vous êtes dans le moyennement clair, vous pourriez passer dans le moyen. Et si vous êtes dans le moyen, vous passerez peut-être dans le moyennement sombre. Là aussi d’adaptation est très discrète.

Il est surprenant d’assombrir ses couleurs lorsqu’on est bien bronzée car on aurait tendance à faire l’inverse. Faites le test et et observez l’harmonie de votre visage halé avec des tons un peu plus clairs ou un peu plus foncés, le résultat sera étonnant et sans appel.

df28b72feecaa33556fea4f45a35432c

La saturation (pureté) des teintes : Là aussi, il peut être intrigant si vous êtes une personne à qui les tons saturés conviennent particulièrement bien de constater parfois que l’été des tons un peu adoucis mettent un peu mieux votre visage en valeur. Au contraire, si vous optez d’habitude pour des tons un peu grisés ou mélangés, testez sur votre peau halée une couleur plus saturée, l’effet pourrait être aussi surprenant que vivifiant.

Et surtout, vos envies, votre humeur, l’effet caméléon : Votre humeur et le besoin de se mettre au diapason avec l’environnement peuvent faire que vous serez attirée par d’autres tons et c’est cet aspect qui détermine souvent nos choix durant les beaux jours. En été, la lumière est beaucoup plus forte : les couleurs qui nous entourent s’éclaircissent et paradoxalement s’adoucissent car un voile de brume s’installe (contrairement au printemps où toutes les couleurs sont bien nettes et vives).

En été, on a ainsi tendance à s’habiller avec des couleurs plus claires, tantôt plus lumineuses et tantôt plus douces. C’est pourquoi, vous retrouvez toujours des couleurs toniques et des tons clairs dans les collections printemps-été.

En conclusion, j’aimerais dire ceci : en été, ce sont plus nos envies qui guident nos choix, plus que l’effet de la couleur sur votre teint. Il n’y a aucun problème avec cela, le système que j’utilise (contrairement à la rigidité de la classification dite des « 4 saisons ») est très souple et ne se résume pas à un choix binaire, il permet beaucoup de souplesse pour s’adapter à votre réalité et être dans l’air du temps.

Alors profitez – avec modération et protection – du soleil et surtout, surtout laissez-vous guider par votre intuition et vos envies du moment  tout en gardant en tête les grandes lignes de votre analyse colorimétrique!

201803210918457731337

Et si vous craquez par exemple pour un superbe rouge-orangé alors que cette couleur ne vous flatte absolument pas, portez-le en accessoire ou loin de votre visage (pantalon, jupe longue, chaussures, ceinture, sac…). Il n’y aura ainsi aucune incidence sur vos traits expressifs mais vous conserverez tous les bienfaits d’une couleur tonique.

Crédits photos :

http://www.milanoo.com

http://www.pantone.com



Retour à la liste des articles